4 conseils avisés pour réussir la transformation digitale de son entreprise Lecture : 5 minutes

réussir la transformation digitale de son entreprise

Avec l’augmentation du taux d’équipement informatique dans les foyers, les habitudes de consommation évoluent, tout comme le rapport des consommateurs au marché. Les entreprises doivent s’adapter à tout prix à cette révolution numérique et prendre le virage de la transformation digitale afin de ne pas passer à côté d’opportunités qui pourraient être vitales. Pour autant, réussir la transformation digitale de son entreprise n’est pas une mince affaire. Quelles sont les clés d’une transformation numérique réussie ? Voici 4 conseils à suivre absolument.

Conseil n°1 : Faire le bon diagnostic pour réussir la transformation digitale de son entreprise

La première chose à faire, et non des moindres, consiste à analyser le rapport de l’entreprise au numérique. Autrement dit, il s’agit de réaliser un diagnostic de la maturité digitale de l’organisation autour de trois grands axes :

  • l’utilisation du numérique vis-à-vis de la relation clients ;
  • l’emploi du numérique vis-à-vis des parties prenantes externes (les fournisseurs, les partenaires mais aussi les concurrents) ;
  • l’utilisation des outils et processus numériques en interne.

Une fois le diagnostic établi, il est alors plus facile de comprendre les impacts du changement à venir, ainsi que d’évaluer la faisabilité du projet.

La transformation digitale concerne absolument tous les métiers de l’entreprise. C’est pourquoi un accompagnement au changement est souvent nécessaire. Des ressources humaines au département financier en passant par le marketing : il s’agit d’une démarche globale qui a un véritable impact sur l’organisation, ses méthodes, ses services et son modèle économique.

Conseil n°2 : Définir un nouveau business model qui fonctionne

La transformation numérique ne touche pas que les outils en place dans l’entreprise. Il s’agit d’un phénomène bien plus important qu’une simple digitalisation des documents. Elle vise à permettre aux entreprises de suivre les usages des individus dans leur rapport au marché numérique et de répondre aux attentes de demain en la matière. Plus qu’une évolution technologique, elle soulève également des questions sociologiques auxquelles le business model de l’organisation doit s’adapter.

Pour réussir la transformation digitale de l’entreprise, les pratiques doivent donc être repensées, parfois en profondeur : méthodes de production, canaux de vente, produits et services… chaque composante du modèle économique doit être passée au prisme du numérique.

Pour trouver un business model qui fonctionne, il peut être judicieux, dans un premier temps, d’analyser le marché. Observer les pratiques des concurrents directs et indirects en ce qui concerne le digital permet de mieux voir les avantages que cela leur procure. Attention : ce qui marche chez l’un ne fonctionnera pas nécessairement chez l’autre. Toutes les entreprises sont différentes ! Il est primordial de trouver un moyen d’adapter à chaque organisation les bonnes pratiques numériques constatées en prenant en considération ses spécificités.

Conseil n°3 : Planifier la transformation pour une mise en place sereine du changement

Une fois le nouveau modèle économique défini, il faut éviter l’écueil de l’empressement. La transformation digitale est un processus qui prend du temps et doit être planifié de A à Z. Il est recommandé de définir des actions à mener qui soient concrètes sans être trop ambitieuses dès le début.

L’évolution vers le digital doit se faire de manière progressive. À la manière d’un projet de gestion de la qualité, il est possible d’utiliser des outils managériaux très simples afin d’aborder le virage numérique en toute sérénité. La roue de Deming (aussi appelée méthode PDCA) est, par exemple, un excellent moyen d’implémenter les changements en suivant un cycle de 4 étapes pour chaque action :

  • Plan : planifier l’action à mettre en place ;
  • Do : passer à la mise en œuvre ;
  • Check : contrôler que l’action réponde bien aux objectifs (à l’aide d’indicateurs clés préalablement définis par exemple) ;
  • Act : apporter les mesures correctrices nécessaires.

En utilisant cette méthode, l’organisation devient ainsi une entreprise apprenante. Elle est alors bien plus apte à s’adapter aux évolutions de son environnement, qu’elles soient numériques ou non.

Conseil n°4 : Accompagner ses collaborateurs vers le changement numérique

Il est impossible d’envisager une transformation digitale réussie sans impliquer et accompagner les premiers acteurs de cette transformation : les collaborateurs.

Que l’on choisisse d’investir les réseaux sociaux pour toucher de nouveaux prospects, de numériser ses services, d’opérer une refonte de site internet, de favoriser le télétravail… la transformation digitale revêt des formes multiples et touche l’organisation de manière transversale.

Les méthodes de travail des employés peuvent être totalement bouleversées, c’est pourquoi un accompagnement des collaborateurs vers l’e-transformation est plus que nécessaire. En effet, dans ce type de projet, mettre l’humain de côté au profit du « tout technologique » serait une erreur. Si la formation à l’utilisation des outils numériques est indispensable, il est encore plus important de consacrer du temps à impliquer les équipes dans la transformation digitale de leur métier.

Dans la mise en place du changement, un accompagnement spécifique peut parfois s’avérer nécessaire. Réussir la transformation digitale de l’entreprise est aujourd’hui la condition sine qua non pour rester compétitif dans un environnement de plus en plus dématérialisé, mais cela ne doit pas s’entreprendre à la légère car c’est la pérennité même de l’organisation qui est en jeu.

Social Shares