Comment lutter contre le negative SEO ?

//Comment lutter contre le negative SEO ?

Comment lutter contre le negative SEO ?

Positionner un site web sur les moteurs de recherche nécessite un savoir-faire et surtout beaucoup de temps. Vos concurrents le savent bien et certains d’entre eux tenteront peut-être impacter le référencement naturel de votre site avec du Negative SEO plutôt que de vouloir pousser le leur dans les résultats des moteurs de recherche. 

Présentation du negative SEO

Le Negative SEO (NSEO) regroupe tout un ensemble de techniques de référencement naturel visant à faire tomber un site web dans les résultats de recherche. Dans la grande majorité des cas, ce sont les concurrents eux même qui effectuent cette attaque. Un référencement de qualité sur leur site web associé avec des attaques de Negative SEO donne à votre concurrent toutes les chances pour venir se positionner devant vous dans les résultats de moteurs de recherche. Cette méthode ne date pas d’hier, beaucoup de sites web ont été victime d’attaque de Negative SEO et ça depuis le début d’internet. Une telle attaque fait perdre beaucoup de temps et d’argent pour être réparer.

Les principales techniques du negative SEO

Il est plus facile lutter contre ces attaques Negative SEO (NSEO) quand on connait les techniques auxquelles ils ont recourt. Les moteurs de recherche améliorent constamment leurs algorithmes surtout Google, ceci afin de classer en tête des résultats les sites web les plus pertinent et de qualité. Les sites web ne respectant pas les guidelines des moteurs de recherche seront mal positionnés dans les SERPs. Pour impacter votre référencement naturel, le concurrent fera appel à un référenceur peu scrupuleux qui s’inspirera des facteurs de pénalité pour les appliquer à votre site web.

Je vous ai réuni quelques pratiques que les moteurs de recherche sanctionnent :

  • les contenus dupliqués
  • les contenus sur-optimisés SEO
  • les liens externes en masse
  • les liens non pertinents
  • les redirections 301 transmettant des pénalités
  • Le ralentissement du serveur
  • Le comment bombing
  • Le cloaking et spamdexing
  • etc.

Pour ruiner tout votre référencement naturel et tout le travail qu’il a fallu pour en arriver là, votre attaquant mettra en œuvre toutes ces mauvaises pratiques. Il fera pointer des milliers voir des centaines de milliers de liens externes de très mauvaise qualité, il pourra aussi copier vos contenus et les publier en masse sur le web. Si votre site web venait à être hacké, il pourra modifier le contenu de vos pages pour en réduire son niveau de qualité, il aura aussi la possibilité de modifier les fichiers du site web pour pratiquer du spamdexing. Tout ça, sans que vous le sachiez !

En plus de pénaliser votre site web, le concurrent à l’origine de cette attaque pourra tenter de démolir votre e-réputation. Pour se faire, il signalera votre site web à Google via son rapport de spam, il pourra aussi un nombre important de faux profil sur la majorité des réseaux sociaux pour vous nuire. Je m’arrête là parce que la liste peut-être encore plus longue.

Comment savoir si mon site web est touché ?

Avant de tout de suite crier au Negative SEO (NSEO), des signes peuvent vous indiquer si vous avez été ou non victime d’une attaque.

  • votre site subi une chute sans raisons dans les résultats de recherche ce qui a entraîné une la chute de votre trafic naturel.
  • vous avez reçu une alerte de la part de Google sur Search Console (anciennement Webmasters Tools) vous annonçant que votre site web ne respecte pas les bonnes pratiques de référencement naturel.
  • vos pages sont inaccessibles
  • le nombre d’erreur 404 à significativement augmenté
  • votre site a reçu une pénalité de Google

Si vous n’identifiez aucun de ces signaux, il n’y a pas de raison de paniquer.

Comment faire face à une attaque de NSEO ?

Lorsque votre site web a été victime d’une attaque de Negative SEO, la première chose à faire est de sécuriser votre serveur. Peut-importe si le hacker à modifié ou non votre site, il est important de sécuriser le serveur afin que le hacker ne reviennent plus. En effet, si vous ne sécurisez pas votre serveur, le hacker pourra s’introduire plus facilement en se connectant à votre serveur pour réattaquer votre site web. Ensuite, supprimez le contenu indésirable présent sur votre site web. Faites appel à une entreprise spécialisée si vous n’avez pas les compétences requises. Il serait aussi envisageable de changer d’hébergeur pour un qui est plus sécurisé.

Si vous ne souhaitez pas être de nouveau victime d’une attaque, vous devez éviter de choisir un hébergeur Low Cost parce qu’ils n’ont pas de mesures sécuritaires très poussées. Mettez aussi à jour tous les plugins ou modules qu’utilise votre site web,  vous réduisez ainsi les risques d’une nouvelle attaque. Si votre site web tourne sous WordPress, vous multipliez les chances d’être à nouveau attaqué si vous ne les mettez pas à jour.

Votre faille de sécurité est réparée, vérifiez maintenant si : 

  • le robots.txt ne bloque pas l’accès à Google
  • le code de votre site web ne contient plus de matériaux nocifs
  • le contenu de votre site web

NOTE : n’utilisez pas de mots clés qui pourraient être apparentés à du spam tel que site d’argent, site adulte et autre pharmacie en ligne.

Comment supprimer les liens spammy ?

Avec l’aide d’outils en ligne comme Ahrefs, Majestic SEO ou encore Open site explorer, nous allons pouvoir analyser d’où proviennent vos backlinks spammy. Les backlinks que vous devez supprimer en priorité sont ceux qui ont une ancre trop longue ou sur-optimisé.

Maintenant que vous connaissez les liens à supprimer, envoyez un mail aux sites web en question pour qu’ils retirent leurs liens. Si vos messages restent sans réponses, il va falloir les « désavouer » en utilisant Search Console de Google. Pour cela rendez-vous sur l’outil de désaveux de liens de Google et de sélectionner le site pour lequel vous souhaitez gérer les backlinks à désavouer :

désavouer un lien

Sélectionnez le site web pour lequel vous souhaitez désavouer des liens. Google va ensuite afficher un message d’avertissement avant de pouvoir continuer :

Il s’agit d’une fonctionnalité avancée à utiliser avec précaution. En effet, en cas d’utilisation incorrecte, elle peut nuire au classement de votre site dans les résultats de recherche Google. Nous vous conseillons de ne désavouer des liens entrants que si vous pensez que de nombreux liens de mauvaise qualité, artificiels ou contenant du spam renvoient vers votre site, et que vous êtes convaincu que ces liens posent problème.

Cliquez sur le bouton « Refuser des liens ». Google vous affiche à nouveau le même message et vous demande d’uploader un fichier texte listant « les liens que vous souhaitez refuser ».

Comment se prémunir d’une éventuelle attaque ?

Lorsque vous avez été victime de Negative SEO, retrouver sa place initiale dans le classement sera difficile, il faudra vous armer de patience. Le mieux est d’éviter une éventuelle attaque. Voici quelques conseils pour vous aider à vous prémunir d’une attaque de negative SEO :

  • sécurisez votre site web au maximum
  • contrôlez vos backlinks régulièrement
  • utilisez Positeo pour vérifier que vos contenus ne soient pas dupliqués
  • liez vos profils de réseaux sociaux avec votre site web
  • pratiquez un référencement naturel

Si avez-vous déjà été victime d’une attaque de Negative SEO, n’hésitez pas à partager votre expérience !

2017-11-25T15:29:25+00:00 15 juin 2015|Référencement naturel|